Politique de PSF Suisse en matière de dons de médicaments

Politique de PSF Suisse en matière de dons de médicaments

A ses débuts, PSF Suisse récupérait les médicaments dans les pharmacies. Alors que les produits périmés étaient détruits, beaucoup de ces médicaments non utilisés (MNU) étaient acheminés dans nos diverses missions à travers le monde.

Toutefois, les effets des MNU, plus néfastes que bénéfiques, ont amené l’association à reconsidérer cette politique et à remettre en question, comme beaucoup d’acteurs de la santé dans les pays en développement et d’organisations humanitaires internationales, leur utilisation.

 

Respecter les principes directeurs de l’OMS applicables aux dons de médicaments

Ainsi, à l’instar du CICR, du HCR ou de MSF, PSF Suisse s’est dès lors engagée à suivre les principes directeurs de l’OMS en matière de dons de médicaments, qui visent à améliorer la qualité des dons de médicaments, de permettre une utilisation optimale des médicaments par les populations bénéficiaires et d’éviter les problèmes liés au marché noir. 

Ils impliquent notamment que :

  • L'aide doit être adaptée aux besoins du terrain. Toute action doit être menée après une évaluation des besoins sur place ou sur demande précise émanant du personnel médical local.
  • Le médicament doit rester aux mains des professionnels de la santé. Les standards de qualité doivent rester les mêmes dans nos pays comme à l'autre bout du monde.
  • Les médicaments non utilisés (MNU) collectés auprès de la population ne doivent pas avoir leur place dans l’aide humanitaire.
  • Les dons de médicaments doivent respecter les politiques de santé du pays destinataire.
  • Il faut éviter les aides ponctuelles et donner la priorité à une aide à long terme associée à une collaboration avec le personnel local.
  • Lors de l'envoi de médicaments, il faut tenir compte des problèmes d'acheminement et des risques de détournement.

Texte complet et historique :

PDFOMS_Principes directeurs applicables aux dons de médicaments_1999.pdf

 

Privilégier les achats de médicaments dans le pays d’intervention

La vocation première de Pharmaciens Sans Frontières Suisse est d’améliorer l’accès des populations les plus vulnérables à des médicaments essentiels de qualité.

Nous nous efforçons d’acheter nos produits à travers le système officiel du pays dans lequel nous intervenons, à condition que la Centrale Nationale d’achat soit opérationnelle. A travers cette posture, nous permettons au système économique de fonctionner et contribuons ainsi au renforcement du système officiel de santé.