Médicaments

pillsLa vocation première de Pharmaciens Sans Frontières Suisse est d’améliorer l’accès des populations les plus vulnérables à des soins pharmaceutiques de qualité. Il nous semble important de souligner que le médicament, au coeur de nos actions, est un produit spécifique qui peut représenter des risques pour la santé s'il n'est pas utilisé dans de bonnes conditions.

PSF Suisse offre ici quelques pistes pour agir ou mieux comprendre les problématiques liées aux médicaments.

AgirAGIR

Donner ses médicaments: Vous êtes un particulier, une association ou une entreprise et souhaitez aider ceux qui en ont besoin en donnant des médicaments ?  Ce que vous pouvez faire: plus d'infos ici

Se procurer des médicaments: Qu’il s’agisse de particuliers ou de représentants d’associations, nombreuses sont les personnes qui sollicitent Pharmaciens Sans Frontières Suisse afin de se procurer des médicaments. Vérifiez que vous remplissez les conditions pour bénéficier d’un appui de PSF Suisse: plus d'infos ici

S'informerS’INFORMER

Vous souhaitez vous familiariser avec diverses problématiques liées aux médicaments et à la santé publique?

Quelques pistes pour aller plus loin:

  • Politique de PSF Suisse en matière de dons de médicaments: Comment agissons-nous sur le terrain, en suivant notamment les directives de l'OMS et respectant nos principes éthiques. Plus d'infos ici
  • Médicaments Non Utilisés (MNU): Tout savoir sur le don de Médicaments Non Utilisés et les risques engendrés par une mauvaise utilisation de ces dernier dans l'aide humanitaire internationale. Plus d'infos ici
  • Glossaire (onglets ci-dessous): Survol de quelques notions indispensables pour comprendre nos actions en matière de santé publique et d'aide médicamenteuse.

 

Médicaments essentiels

Médicaments EssentielsQu'est ce qu'un médicament essentiel?

Les médicaments essentiels sont des médicaments qui répondent aux besoins de santé prioritaires d’une population. Ils sont sélectionnés en fonction de la prévalence des maladies, de l’innocuité, de l’efficacité et d’une comparaison des rapports coût-efficacité.


Ils relèvent d’une liste conçue par un comité d’experts, sous l’égide de l’OMS, qui permet de rationnaliser leur utilisation dans les pathologies les plus courantes et spécialement dans les situations de pénurie. Ils doivent être disponibles à tout moment en quantité suffisante et sous la forme pharmaceutique appropriée. La Liste modèle OMS des médicaments essentiels comporte 350 médicaments pour traiter des problèmes pathologiques prioritaires. Elle est actualisée tous les deux ans, en suivant un processus transparent et fondé sur des bases factuelles. Les pays peuvent se servir de la Liste modèle de l’OMS pour les guider dans l’élaboration de leur propre liste nationale de médicaments essentiels.

Pour aller plus loin:

Dossier PSF Suisse sur les médicaments essentiels: Médicaments essentiels.pdf

Dossier de l'OMS sur les médicaments essentiels disponible ici.

 

logo psf rondPSF Suisse et les  médicaments essentiels

L'accès aux médicaments essentiels, compris dans le droit à la santé, constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain.

Dans ses projets d'aides humanitaire et au développement, PSF Suisse vise à favoriser l'accès aux médicaments essentiels pour les populations démunies.

 

Génériques

MGQu'est-ce qu'un médicament générique?

Un médicament générique est la stricte copie d'un médicament original  ("princeps"), dont le brevet est tombé dans le domaine public. Les "inventeurs" des nouvelles molécules déposent des brevets qui leur assurent l'exclusivité de leur commercialisation pendant 20 ans.


Lorsque le brevet expire, le médicament "tombe" dans le domaine public. Une copie conforme du médicament de référence peut alors être fabriquée et commercialisée sous un nom différent par des laboratoires pharmaceutiques agréés.


Le médicament générique répond aux mêmes critères de qualité et de sécurité que les produits de référence, comprend le même principe actif et comporte exactement les mêmes propriétés (efficacité, indications, posologie, effets secondaires, précautions d’emploi etc.) que le médicament d’origine. Son prix correspondant uniquement au coût de sa fabrication et de sa distribution, il est donc moins cher que le médicament de marque.

logo psf rondPSF Suisse et les médicaments génériques

PSF Suisse cherche à promouvoir l'accès aux médicaments bon marché et de qualité pour les populations défavorisées des pays en développement.

Dans ses projets d'aides humanitaire et au développement, elle met notamment à disposition des fonds destinés à l'achat de médicaments essentiels génériques (MEG) de qualité. 

 

Marché noir

pills orangesQu’est-ce qu’un médicament de la rue ?

Homme tenant médicaments des ruesLe médicament de la rue est un produit présenté comme étant pharmaceutique qui est vendu en dehors des circuits conventionnels de distribution et qui se retrouve entre les mains de personnes non habilités à le délivrer.

Il pose deux problèmes majeurs : d’abord sur leur nature, puisqu’il peut s’agir de produits de contrefaçon, de produits sous-dosés, de produits dont la composition ne répond pas aux normes scientifiques ou de produits mal conservés.

Ensuite, il pose le problème de la qualification des personnes qui le manipulent dans la rue, qui n’ont aucune qualification pour en assurer la délivrance et les conseils relatifs aux conditions d’utilisation et autres précautions d’emploi.

 

En quoi ces médicaments sont-ils dangereux pour la santé ?

Ces médicaments de par leur nature présentent un danger pour la santé publique car ils donnent au patient l’illusion de se soigner alors qu’ils aggravent sa situation. Ils peuvent être périmés ou avoir été conservés et stockés de manière inadéquate. Il arrive également qu’ils soient dangereusement mélangés à d’autres substances ou distribués alors qu’ils sont sans rapport avec l’infection dont se plaint la victime. Ainsi, on voit apparaître certaines maladies ou infections directement causées par l’utilisation inadéquate de médicaments de rues. En Côte d’Ivoire, par exemple, ces médicaments sont mis en cause dans l’explosion du nombre de cas d’insuffisance rénale.


Enfin, ils favorisent le développement de résistances bactériennes et parasitaires, ce qui provoque un risque pour l’ensemble de la population, y compris pour ceux qui ne consomment pas les médicaments de la rue. Car si vous vous retrouvez infecté par l’un de ces germes ou parasites résistants, les médicaments habituellement utilisés pour traiter votre mal ne seront plus efficaces. Il faudra donc des doses plus fortes ou des associations de médicaments pour venir à bout de votre maladie avec tout ce qu’il y a comme conséquence.

logo psf rondPSF Suisse et les médicaments de la rue

Dans le cadre de ses projets sur le terrain, PSF Suisse sensibilise les populations qu’elle côtoie à la menace représentée par l’utilisation de médicaments de la rue.

Elle s’efforce également de rendre plus accessible les médicaments aux populations défavorisées, afin qu’elles n’aient pas à recourir aux médicaments de la rue et à l’automédication.

 

Visionner le film Tiim:

affiche TiimTiim est un film documentaire produit par PSF International et Cinomade. Il traite du phénomène des médicaments des rues dans la région de Ouahigouya (Burkina Faso).  

Voir le film ici.

 

Brevets

plaquettesQu'est-ce qu'un brevet?

Un brevet est un titre de propriété industrielle qui confère à son titulaire non pas un droit d'exploitation, mais un droit d'interdiction de l'exploitation par un tiers de l'invention brevetée. Ce titre a une durée limitée, généralement 20 ans.

 

Logo WTOL'accord sur les ADPIC

L’accord sur les ADPIC (Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce) de l’Organisation mondiale du Commerce fixe les normes minimales en matière de droits de propriété intellectuelle, y compris la protection des produits pharmaceutiques par des brevets ; il peut par conséquent être difficile pour les pays en développement, en particulier les pays les moins développés, d’avoir accès aux médicaments en raison de leurs prix élevés. Par ailleurs, ce système contribue également à négliger la recherche sur les maladies des pays pauvres, jugées trop peu rentables.

Pour aller plus loin:

Jean Paul Cailloux, "La politique de l'OMS en matière de brevets", in Annuaire français de droit international, vol. 28, 1982, pp. 739-749: PDFLa politique de l'OMS en matière de brevets

OMS, Mondialisation, ADPIC et produits pharmaceutiques - Perspectives de l'OMS sur les médicaments, n°003, mars 2001: PDFMondialisation, ADPIC et accès aux produits pharmaceutiques

Campagne de la Déclaration de Berne : Brevets et accès aux médicaments

Médecins sans Frontières (MSF): Campagne d'accès aux médicaments essentiels

Centrale Sanitaire Suisse Romande (CSSR): Propriété intelectuelle et accès aux médicaments, 2006

Centrale Sanitaire Suisse Romande (CSSR): Développement et santé dans les pays pauvres: le rôle des Organisations internationales et de la Suisse, 2010

 

 

 

Médicaments Non Utilisés

MNUQu'est-ce qu'un médicament non utilisé (MNU)?

Les particuliers ont souvent des médicaments inutilisés dans leurs armoires à pharmacie, lorsqu'un traitement prescrit est terminé mais qu'il leur reste des boîtes inutilisées. Quand ces produits sont collectés, on les appelle Médicaments Non Utilisés (MNU).

logo psf rondPSF Suisse et les MNU

Face aux différents dangers que représente l'envoi et l'utilisation de tels produits à l'étranger, PSF Suisse, à l'instar de nombreuses ONG humanitaires, s'est engagée depuis 1999 à ne plus travailler avec ces médicaments récupérés.

Consultez notre dossier spécial MNU en cliquant ici.