Projet Lugala - Tanzanie

Projet Lugala - Tanzanie

Projet Lugala - Tanzanie

Depuis 2010, Pharmaciens sans Frontières Suisse soutient l'hôpital de Lugala, dans la région des hauts plateaux tanzaniens. Ce projet vise principalement à assurer la disponibilité de médicaments pour les populations vulnérables et renforcer les capacités locales sur place, afin d'améliorer la gestion et l'usage rationnel des traitements.

 

Objectifs

Finalité: 

Améliorer l’accès à des services et à des produits pharmaceutiques abordables et de qualité dans la région de Morogoro (Ulanga West et Kilombero South).

Objectifs spécifiques: 

Améliorer la disponibilité en traitements/médicaments de bonne qualité au sein de l’hôpital de Lugala.

Activités:

  • Acquisition des produits nécessaires, de qualité garantie
  • Renforcement des capacités locales des systèmes de gestion des stocks
  • Mise en place d’un système efficace et efficient de suivi des stocks
  • Aménagement optimal des locaux de la pharmacie, notamment de ceux où les produits sont entreposés
  • Sécurisation assurée des systèmes d’acheminement des médicaments (continus et sécurisés)

Assurer un usage sûr et efficace des médicaments de bonne qualité au sein de l’hôpital de Lugala (promotion de l’usage rationnel des médicaments), en particulier des antimicrobiens.

Activités:

  • Sensibilisation et formation du personnel de la pharmacie de Lugala à l’usage rationnel des médicaments, y compris aux lignes directrices nationales et internationales en matière d'usage rationnel.
  • Analyse des prescriptions médicales et discussions des observations avec le staff médical

 

Assurer un suivi thérapeutique des patients atteints de tuberculose (TB).

Activités:

  • Analyse du programme existant de suivi des patients atteint de tuberculose avec la personne référente du programme TB
  • Mise en place d’un système de suivi impliquant le personnel médical et pharmaceutique
Réalisations: 

Mission d'évaluation (diagnostic)

Une mission d’évaluation a été menée par PSF Suisse en mai 2010 afin d’évaluer la pertinence d’une intervention de notre association sur le terrain et d’éventuellement poser les jalons d’un partenariat.

Se sont rendus sur le terrain les deux évaluateurs suivants :

  • Christophe Berger : pharmacien membre du comité PSF Suisse
  • Félix Wertli (intervenant externe) : coordinateur de projets pour Action de Carême


Suite aux recommandations effectuées dans le rapport d’évaluation, PSF Suisse a décidé de soutenir l’hôpital de Lugala dès 2010, pour une première période estimée à 4 ans.

Achat de médicaments

En 2010, face à la situation déficitaire de l’hôpital, PSF Suisse a décidé de soutenir financièrement l’hôpital pour l’achat de médicaments destinés aux personnes les plus vulnérables. Grâce au généreux don de la fondation Santé et Justice, PSF Suisse a versé CHF 10'000.- à l’hôpital de Lugala en décembre 2010.

Dès 2012, l’intervention de PSF Suisse deviendra plus conséquente et comprendra un soutien financier pour l’achat de médicaments (dont le montant diminuera progressivement au fur et à mesure que la gestion des stocks et l’usage rationnel des médicaments seront améliorés) et un soutien technique pour la gestion des produits et le suivi thérapeutique.

Lieu d'intervention

Pays: 
République Unie de Tanzanie
Ville: 
Lugala

Hôpital de Lugala, Région de Morogoro, District d'Ulanga

Contexte

Tanzanie

La République unie de Tanzanie est un pays d’Afrique de l’Est situé en bordure de l’Océan Indien qui couvre 945'087 km2 et compte environ 39'384'223 habitants, essentiellement bantous.

Avec 96.6% de la population vivant avec moins de 2 USD par jour , un taux d’alphabétisation adulte de 72.3% et une espérance de vie à la naissance de 55 ans, la Tanzanie fait partie des pays les moins avancés du monde (rang IDH en 2009 : 159 sur 177 pays) .

Situation sanitaire

Si le taux de mortalité infantile a diminué durant la dernière décennie, avec 67 décès pour 1000 naissances en 2008 , 75% des enfants de moins de 5 ans sont anémiques et souffrent de malnutrition chronique. Les causes les plus fréquentes de décès en Tanzanie sont le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose chez les adultes ainsi que le paludisme, l’anémie, la pneumonie, la diarrhée et le VIH/SIDA chez les enfants de moins de cinq ans.

Notons enfin que le pays manque cruellement de médecins, comme l’illustrent les chiffres donnés par le Ministère de la Santé en 2007 : il y aurait 1 docteur pour 10'000 habitants dans la région de Dar El Salaam, et six fois moins en moyenne dans l’ensemble du pays.

Services de santé

En Tanzanie, on distingue trois catégories de structures de santé (privées ou publiques)  :

les dispensaires, essentiellement en zones rurales, les centres de santé (« health centres »), dont la taille est plus importante que la première catégorie et les hôpitaux qui peuvent être privés ou publics

 

District d’Ulanga

Avec 24'560 km2, le district d’Ulanga est le plus vaste des six districts de la région de Morogoro (région des hauts plateaux du sud de la Tanzanie) et est divisé en deux sous-districts : Ulanga est et Ulanga ouest.

Il s’agit d’une région rurale de 24'560 km2 dont plus de 75 % du territoire est constitué de forêts et de réserves naturelles et/ou fauniques. Les 65 villages du district regroupent plus de 220'000 habitants  issus de différentes ethnies, dont la plupart sont des paysans dépendant d’une agriculture de subsistance et dont le niveau de vie est bas.

En raison de sa situation enclavée et des inondations fréquentes qui rendent le transport et les communications difficiles, Ulanga fait partie des districts les plus pauvres de Tanzanie. Le revenu moyen sur ce territoire est de 300'000 Tsh par personne et par année, soit moins de 1 US $ par jour.

Le taux de mortalité et de morbidité y est haut et on constate une forte prévalence chez les enfants comme chez les adultes de maladies transmissibles ou liées à la pauvreté.

On ne trouve que deux hôpitaux dans l’ensemble du district : celui de Lugala (Ulanga Ouest) et celui de Mahenge (Ulanga est), qui comptent environ 150 lits chacun.

Selon le système de décentralisation instauré par le gouvernement tanzanien, ce dernier subventionne par district un lit pour 1'000 habitants, soit environ 200 lits dans l’ensemble d’Ulanga. Puisque l’hôpital de Mahenge est une structure étatique, il est entièrement subventionné (150 lits), alors que celui de Lugala n’est soutenu par le gouvernement qu’à hauteur de 50 lits environ.


Hôpital de Lugala

Créé en 1949, l’hôpital de Lugala, est accessible depuis Mikumi, petite ville sur l’axe Morogoro-Iringa par une piste de 150 km via Ifakara, où les véhicules doivent traverser la rivière Kilombero par un ferry. Il se situe à 380 km, soit près de 9 heures de route, de la capitale régionale Morogoro.

La politique gouvernementale de décentralisation, donnant plus de responsabilités aux autorités locales des districts, y compris en ce qui concerne le domaine de la santé publique, désigne l’hôpital de Lugala comme étant le seul hôpital d’Ulanga West.

L’hôpital le plus proche de cette structure de soin se situe ensuite à Ifakara, à 150 km de là (5 heures de voiture), ce qui illustre combien l’hôpital de Lugala est important pour la population rurale de la région.

L’hôpital de Lugala accueille par année environ 15'000 patients ambulatoires, plus de 8'000 patients résidents bénéficiant d’un traitement hospitalier et près de 1500 femmes qui viennent accoucher.

Il est composé des départements suivants :

  • Département ambulatoire
  • Pharmacie
  • Pavillon des hommes
  • Pavillon des femmes et des enfants
  • Pièce pour le personnel
  • Unité de maternité
  • Département santé maternelle et infantile (RCH – Mother and Child Health)
  • CTC unit (pour patients atteints du HIV-SIDA – ARV)
  • Salle de séminaires
  • Département administratif
  • Unité de soins dentaires

 

Population cible: 

La population cible des services de cette institution est d’environ 92659 personnes . Il s’agit d’une population essentiellement rurale dont les revenus dépendent surtout d’activités agricoles de subsistance. Il s’agit donc de patients à faibles revenus, qui ne sont en mesure de payer les soins ou consultations qu’une fois la saison des récoltes passées. L’une des conséquences de ce fait est que les populations malades qui se présentent à l’hôpital présentent des pathologies aux stades avancés, qui rendent les traitements plus chers et plus longs.

Other infos

Durée du projet: 
Sur 4 ans (2010 – 2014) 2011-2014 : soutien financier pour l’achat de médicaments et soutien technique (gestion de la pharmacie et des stocks, suivi des patients, usage rationnel de médicaments)

Partenaires

Images gallery

Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie
Projet Lugala - Tanzanie