Soudan du Sud, 2019. © ASASE

Projet annuel 2022

Le contexte sanitaire, économique et social du Soudan du Sud rend la situation particulière. Avec un système de santé quasiment inexistant, les besoins sanitaires sont criants. Le taux de mortalité maternelle est particulièrement élevé (1 femme sur 127 meurt en couche, soit près de 160 de plus qu’en Suisse !). Les particularités du terrain, pour ne pas dire sa dangerosité, ont contraint PSF Suisse à ne pas recourir à l’envoi d’un.e pharmacien.ne volontaire, mais à privilégier une collaboration avec le coordinateur local du CSSV et un suivi à distance.

Soutien au centre de santé et achats de médicaments

PSF Suisse soutient la pharmacie du CSSV par l’achat de médicaments de qualité et par la promotion de leur usage rationnel. Le soutien de PSF Suisse passe également par l’achat d’équipement médical pour la maternité du centre et l’appui à la formation de la sage-femme, avec pour objectif d’assurer des accouchements sûrs pour la mère et l’enfant.

Renforcement des compétences du personnel local

 

Pour pallier l’impossibilité d’envoyer un.e volontaire sur place, une plateforme e-learning est en cours d’implémentation, avec la collaboration du Centre spécialisé de pharmacie d’urgence et de catastrophe de l’Université de Genève. Un enseignement à distance est également disponible par le biais de Pharm-Ed, une plateforme éducative en ligne partenaire, créée par le service de pharmacie des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Les défis et les conditions de terrain ont amené PSF Suisse à réfléchir quant aux modalités du projet. Afin de pouvoir adapter son intervention au mieux, PSF Suisse a décidé de développer un projet 2022 sur une année, avec pour objectif de poursuivre son soutien direct au Centre de Santé Saint Vincent en partenariat avec l’ASASE, tout en procédant à un état des lieux critique, tant des acquis que des possibles dysfonctionnements, afin de pouvoir affiner ses réponses dans le cadre d’un futur projet triannuel avec l’objectif d’assurer son autonomie à long terme. Afin de mener cette phase intermédiaire à bien, sur la base des derniers rapports reçus, une mission d’évaluation prévue dans le courant du premier semestre 2022 permettra d’apporter les adaptations nécessaires en matière d’approvisionnement en médicaments de qualité, de soutien e-learning dispensé par l’Université de Genève et de prévention.

Centre de Santé Saint Vincent. Soudan du Sud, 2019. © ASASE