Mission d’évaluation. Soudan du Sud, 2019. © PSF Suisse

Projet pluriannuel (2019-2021)

Le contexte sanitaire, économique et social du Soudan du Sud rend la situation particulière. Avec un système de santé quasiment inexistant, les besoins sanitaires sont criants. Le taux de mortalité maternelle est particulièrement élevé (1 femme sur 127 meurt en couche, soit près de 160 de plus qu’en Suisse !). Les particularités du terrain, pour ne pas dire sa dangerosité, ont contraint PSF Suisse à ne pas recourir à l’envoi d’un.e pharmacien.ne volontaire, mais à privilégier une collaboration avec le coordinateur local du CSSV et un suivi à distance.

Soutien au centre de santé et achats de médicaments

PSF Suisse soutient la pharmacie du CSSV par l’achat de médicaments de qualité et par la promotion de leur usage rationnel. Le soutien de PSF Suisse passe également par l’achat d’équipement médical pour la maternité du centre et l’appui à la formation de la sage-femme, avec pour objectif d’assurer des accouchements sûrs pour la mère et l’enfant.

Renforcement des compétences du personnel local

Pour pallier l’impossibilité d’envoyer un.e volontaire sur place, une plateforme e-learning est en cours d’implémentation, avec la collaboration du Centre spécialisé de pharmacie d’urgence et de catastrophe de l’Université de Genève. Un enseignement à distance est également disponible par le biais de Pharm-Ed, une plateforme éducative en ligne partenaire, créée par le service de pharmacie des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Le bilan des deux années écoulées est globalement positif, malgré les difficultés engendrées par la survenance de la crise de la Covid 19. En 2019 et 2020, CHF 26’500.- ont été envoyés pour financer l’achat de médicaments. Plus de 5’000 patient.e.s ont ainsi reçu les médicaments nécessités par leur état de santé.

Le renforcement des capacités du personnel de santé local, élément central de l’autonomisation du centre, s’est concentré sur la prévention et la prise en charge de patient.e.s souffrant d’infection par le VIH et le virus Ebola, maladies faisant un nombre important de morts dans la région. Les responsables du centre. L’engagement de PSF Suisse permet d’aider des milliers de personnes dans la région de Mahajanga et de soutenir le personnel de santé local à exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles. Malgré une adaptation rapide et efficace à la crise de la Covid-19, de nombreuses questions restent en suspens et de nouveaux défis émergent.

À cet égard, et pour renforcer le soutien, PSF Suisse, en collaboration avec ses partenaires locaux, a décidé de mettre en place un nouveau projet triennal dès 2021.

Ont été formé.es à reconnaitre les symptômes des différentes maladies et à savoir faire preuve d’écoute et d’empathie afin d’améliorer la qualité des soins de la personne souffrante. Des formations sur l’assainissement, le traitement de l’eau potable ou encore l’hygiène personnelle ont été données aux membres des communautés villageoises entourant le centre, dans le but de prévenir les maladies telles que le choléra, la fièvre entérique ou encore les maladies diarrhéiques courantes chez les enfants.

Centre de Santé Saint Vincent. Soudan du Sud, 2019. © ASASE