Transport de médicaments, routes terrestres impraticables. Tanzanie, 2018. © PSF Suisse

Pallier les conséquences directes de la crise

Un projet transitoire annuel (2021)

Le soutien de PSF Suisse à l’hôpital de Lugala et à ses dispensaires a porté ses fruits, notamment en termes de transfert de compétences, accessibilité des médicaments ou encore professionnalisation de la gestion des stocks. Toutefois, la survenance de la pandémie a bouleversé la mise en œuvre du projet, contraignant PSF Suisse à rapatrier sa pharmacienne volontaire et à repenser sa stratégie d’intervention.
Afin de répondre à ces nouvelles contraintes, PSF Suisse a développé un projet intermédiaire d’une année, prenant en compte les conséquences de la Covid-19. Il a pour but de poursuivre son soutien direct à l’hôpital de Lugala et ses dispensaires, tout en procédant à un état des lieux critique, évaluant les acquis mais aussi les dysfonctionnements, afin de pouvoir affiner ses réponses dans le cadre d’un futur projet triennal.

Ce projet se divise en deux volets principaux :

Soutien à l’hôpital de Lugala et à ses dispensaires

Par ce biais, PSF Suisse s’assure que les patient.e.s ont accès à des soins et bénéficient de médicaments de qualité grâce à la consolidation d’un réseau local de fournisseurs.

Renforcement des compétence des personnels de santé et leur accompagnement dans la pratique quotidienne

La professionnalisation des personnels de santé s’articule autour de deux axes : leur formation en matière pharmaceutique et logistique, mais aussi le renforcement des capacités locales, en termes de gestion administrative et de stocks des pharmacies.​

La présence d’un.e pharmacien.ne volontaire sur le terrain est cruciale dans ce processus de transfert de compétences et d’échange de bonnes pratiques. Avec la survenance de la Covid-19, la conception d’un support e-learning est également à l’ordre du jour, afin de donner accès à une formation de base à une plus large audience, et de garantir une certaine continuité lors des départs des pharmacien.ne. s volontaires.

Enfin, la crise sanitaire a conduit à une flambée du coût des médicaments et équipements médicaux – le prix des gants chirurgicaux a ainsi quadruplé ! PSF Suisse va dès lors augmenter son soutien financier pour l’achat de ces produits.

Formation de santé materno-infantile à l’hôpital de Lugala. Tanzanie, 2014. © PSF Suisse

Parmi les actions mises en places, citons la distribution des masques « bec de canard », réutilisables, et ayant passé les test de qualité, à destination du personnel soignant. La pharmacienne volontaire sur place a également fabriqué la solution hydroalcoolique, selon la formule de l’OMS, et l’a distribué dans les centres de santé soutenus, mais aussi dans les hôpitaux Candide et Jean-Paul II.